En cinq contre deux lors de la séance du matin, Thomas Meunier était totalement concentré. Le défenseur tentait de récupérer le ballon, presque toujours avec succès. Sur le terrain, Meunier se voit comme un travailleur, une qualité qui convient bien à la ville ouvrière de Dortmund : « Je ne suis pas le plus talentueux. Je travaille dur et ne me plains pas, même si je n’aime pas quelque chose. Je le fais tout simplement car cela fait partie de mon boulot. Je n’abandonne jamais. »

La recrue du PSG est depuis environ 10 jours à Dortmund. « Le premiers jours ont été très positifs, sur le terrain et en dehors. Les joueurs et le staff autour de l’équipe m’ont bien accueilli. » La semaine dernière, il a fait la connaissance de ses nouveaux coéquipiers et il est sûr d’une chose : « Nous avons un bon groupe. »

À 28 ans, il est l’un des joueurs les plus âgés dans l’équipe et se voit dans le rôle du grand frère pour les espoirs du groupe. Aux côtés d’autres joueurs d’expérience comme Axel Witsel et Lukasz Piszczek, Meunier veut aider les jeunes joueurs à progresser.

Sur ses propres ambitions avec le BVB, le Belge déclare : « Dans chacun de mes clubs, j’ai été ambitieux. Avec Bruges, j’ai gagné la coupe  et le championnat, de même qu’avec Paris. » Il voudra, si possible, rééditer l’exploit à Dortmund, même « si cela prend parfois du temps. En Allemagne, il y a plusieurs clubs qui peuvent lutter pour le top 3 et même pour le titre jusqu’à la dernière journée. » Il a regardé de nombreux matches du BVB la saison dernière, et a jugé positivement la phase retour en particulier.

C’est là que le BVB avait battu son propre record de buts, ce qui plait au nouveau venu : « Je veux jouer un football offensif. » Une déclaration qui montre que Thomas Meunier a commencé sa carrière dans le football en tant qu’attaquant et numéro neuf classique. Aujourd’hui, il occupe une position beaucoup plus reculée, mais monte régulièrement pour satisfaire sa soif offensive et distribuer des passes décisives.

Christina Reinke