Le Borussia Dortmund est de retour sur les bons rails ! Au terme de la 4ème journée de Bundesliga, le vice-champion a remporté 4-0 (1-0) le duels des deux clubs engagés en Ligue des champions grâce aux réalisations d'Alcácer, Reus (2) et Guerreiro contre le quatrième de l'année dernière, Bayer Leverkusen.

Article de Boris Rupert

81 365 spectateurs dans un Signal Iduna Park sold out ont assisté à une confrontation d’abord dominée par les visiteurs, mais c’est le BVB qui a pris l’avantage grâce à Alcácer à la 28ème minute. Peu auparavant, le gardien Hradecky avait retardé le 1-0 face à Reus d’abord, puis Brandt à l’aide de plongeons spectaculaires. La première mi-temps s'est terminée avec 65 % de possession de balle pour Leverkusen, mais le nombre d’occasions a été de 3 contre 0 en faveur de Dortmund. Cinq minutes après la reprise, Reus a doublé la mise (2-0). Guerreiro à la 83ème minute et de nouveau Reus à la 90ème minute ont conclu cette nette victoire.

Situation de départ :   

Le BVB a accumulé 15 points sur 17 lors des cinq dernières rencontres et reste même sur une série de quatre victoire de suite dans son stade, avec au moins trois buts par match. Alors que les jaunes et noirs ont essuyé leur première défaite à la 3ème journée à l'Union Berlin (1-3), le Werkself était toujours invaincu (deux victoires, un nul). 

Image

Personnel : 
Par rapport au match avant la trêve hivernale à Berlin, deux changements survenaient dans le onze de départ : Guerreiro et Witsel, qui était guéri de sa blessure, tout comme Hazard (banc), remplaçaient Weigl (banc) et Piszczek, qui devait se reposer en raison de problèmes musculaires. Schulz (pied) et Morey (épaule) étaient également indisponibles. Akanji, qui avait souffert d'une blessure à la cheville en équipe nationale, était prêt à jouer. 

Tactique :  
Ce n'est que lorsque Hakimi est monté au milieu de terrain avec le ballon que le BVB avait l'emprise sur le match tandis que les visiteurs dominaient dans les 20 premières minutes. Lorsque l'adversaire obtenait un corner, le Bayer postait trois attaquants sur la ligne médiane. Dans une formation en 4-3-3 très souple, Leverkusen faisait circuler le ballon et courir les joueurs du BVB. Havertz quittait le flanc droit pour une position plus centrale et devait insaisissable, laissant son couloir au défenseur droit plus offensif Lars Bender. Dans l'axe, Baumgartlinger (la plupart du temps en numéro six) et Aranguiz permutaient. En défense, le BVB s'organisait en 4-4-2. Les tentatives de relance rapide souffraient au début d'un grand nombre de passes manquées. 

Déroulement du match et analyse :
Avec un haut pressing et parfois quatre joueurs dans la surface adverse, l'adversaire harcelait les jaunes et noirs qui se laissaient tenter par de longs ballons et manquaient de confiance dans un premier temps tandis que Leverkusen dictait le rythme de la rencontre par de longs enchaînements, sans toutefois créer le danger. Hummels et Akanji étaient très vigilants dans l'axe de la défense.  

Dortmund avait besoin d'environ 20 minutes pour trouver ses marques et se montrer percutant. À la 24ème minute, Alcácer trouvait Reus dans la surface, lequel frappait sans réfléchir, mais Hradecky réagissait brillamment et écartait également la reprise de Brandt d'un superbe sauvetage. 

Image

Le BVB continuait à pousser. Quatre minutes plus tard, Hakimi récupérait le ballon sur le côté droit, centrait au moment parfait pour Alcácer, qui surgissait pour couper du pied gauche (1-0, 28'). L'Espagnol avait donc marqué à chacune de ses huit apparitions en match officiel cette saison (club/onze national). Après une bonne demi-heure, le Borussia aurait pu doubler la mise. Tah contrait sur le centre de Witsel dans les cinq mètres (de la main ?) et Hakimi suivait mais Hradecky déviait le ballon vers la transversale et empêchait le 0-2 (32'). 

Image

Leverkusen revenait des vestiaires avec Bailey à la place d'Amiri et ainsi une claire formation en 4-3-3 (Havertz en numéro huit à présent), tentait de mettre la pression, mais était contré : si cette action avait été l'intention réelle d'Akanji, elle était de classe mondiale. Sancho avait le champ libre sur le côté droit, regardait devant lui et passait en retrait vers Alcácer qui, sentant Reus derrière lui, laissait passer le ballon et trompait toute la défense de Leverkusen. Le capitaine surgissait et croisait sa frappe pour faire 2-0 (50').  

Bürki sortait son premier arrêt à la 63ème minute, en écartant du pied face à Havertz. Une mauvaise passe avait été à l'origine de cette situation. Le BVB laissait la plupart du temps le ballon à l'adversaire, mais restait intraitable en défense et tuait le match à sept minutes de la fin : à la suite d'une combinaison entre Hazard et Guerreiro, qui trouvait Delaney à l'opposé côté droit. Celui-ci centrait et Hradecky détournait pour Guerreiro, qui concluait (3-0, 83'). Dans la dernière minute, un contre passé par Hazard, Bruun Larsen et Reus, qui finissait au deuxième poteau, menait au 4-0. 

Tous les temps forts et occasions de but en un clic

Prochain rendez-vous :  
La Ligue des champions de l'UEFA commence mardi : le Borussia Dortmund visitera le FC Barcelone. Le coup d'envoi est donné à 21 heures. Le championnat continue dimanche prochain avec le déplacement à l'Eintracht Francfort. 

Équipes et buts