Était-ce la victoire qui amorce le tournant tant espéré ? Le magnifique 3-2 du point de vue tactique et du jeu contre l'Inter Milan ne l'était pas. Le succès en bord de Spree, où les joueurs, réduits à dix, ont tout donné pour préserver à tout prix une courte avance, aura-t-il soudé l'équipe ? 

« Il est rare aujourd'hui de voir une équipe réduite à dix l'emporter », a déclaré Lucien Favre après la victoire 2-1 au Hertha BSC, soulignant l'aspect mental: « C'était très important pour le mental. » Son équipe avait rapidement mené 2-0. Ces deux buts, joliment amenés, avaient été les plus rapides sous son mandat. « Des enchainements parfaits », pour reprendre les mots de Favre, qui a ajouté : « Notre entame a été excellente. »

Son onze n'a pas réussi à tuer le match après le 2-0 et s'est retrouvé à dix. Le fait que ce soit justement le joueur le plus régulier de cette saison mitigée qui ait été expulsé après un deuxième carton jaune n'était pas dénué d'une certaine ironie. Mais c'est sans Mats Hummels qui l'équipe a décroché sa première victoire à l'extérieur depuis la fin août. « Nous avons décidé à la mi-temps de montrer une équipe soudée et d'y arriver en y allant tous ensemble », a confié Favre. 

Et ils l'ont fait. Chacun s'est donné à fond. Le nombre de kilomètres parcouru en première mi-temps ramené à dix joueurs et un match complet aurait été de 126 kilomètres. « Nous avons souffert, mais nous nous sommes battus et avons défendu intelligemment. Nous avons essayé de marquer le 3-1. Les joueurs ont énormément couru, c'était nécessaire. », a expliqué un entraîneur visiblement fier : « Nous voulions absolument gagner ici. C'était un match très compliqué. »

Il dispose maintenant d'une semaine d'entraînement complète pour que son équipe s'adapte à un système qui fera peut-être ses preuves. La synchronisation et la gestion des espaces ont satisfait dans le 3-4-3 testé en première mi-temps jusqu'à l'expulsion. « Nous avons alors très bien fait circuler le ballon », a commenté Julian Brandt, qui a joué à côté d'Axel Witsel et a été à l'origine du 0-1 grâce à sa passe remarquable. « C'est un poste qui lui convient », a confirmé le coach. 

Malgré les points perdus des dernières semaines et derniers mois, la situation des jaunes et noirs au classement n'est pas désespérée. Seuls Leipzig et Gladbach (ce dimanche) peuvent distancer le BVB. À partir de la deuxième place, le tableau est dense. 
Boris Rupert

BVB-TV : Interview avec Manuel Akanji